La naturopathie dans l’inconscient collectif


La naturopathie ou Médecine Traditionnelle Européenne (MTE) est considérée par l’OMS comme étant la 3ème médecine traditionnelle au monde. Pourtant, cette médecine naturelle est encore régulièrement décrédibilisée par manque de compréhension de notre métier.


Un peu d’histoire

C’est grâce à Hippocrate (460-370 avant J.-C.), père de la médecine classique, que la naturopathie a tracé sa voie. Ce médecin grec considérait que la santé et l’environnement étaient indissociables. Il préconisait des mesures diététiques et une approche basée sur le terrain de ses patients (appelé à l’époque humorisme).


La naturopathie est riche d’une pharmacopée ancestrale qui s’est transmise de génération en génération. En Europe, les femmes qui soignaient à l’aide de plantes médicinales ont reçu de nombreux qualificatifs : femmes maléfiques, enchanteresses, sorcières etc.


La chasse aux sorcières

C’est à la Renaissance, qu’un nouveau dogme religieux, culturel et moral fut mis en place au nom de la science et du progrès. Toutes les femmes qui détenaient un certain savoir ou qui soignaient (sages-femmes et guérisseuses) furent persécutées. A l’époque, ce que l’on ne comprenait pas était magique ou maléfique.


Aujourd’hui, des siècles ont passé et de nombreuses femmes naturopathes sont liées à l’archétype de la sorcière de manière consciente ou non et continuent d’être jugées par méconnaissance de notre pratique.


Consulter un/e naturopathe, un sujet tabou ?

Plusieurs de mes consultantes m’ont avoué ne pas oser dire à leurs médecins qu’elles venaient me consulter, et celles qui l’ont fait ont reçu des remarques comme « Ce n’est pas prouvé scientifiquement ». Donc la nutrition, les vitamines et minéraux, les principes actifs de nombreuses plantes médicinales, l’importance du sport sur la santé, la relation corps-esprit sont des principes qui n’ont fait office d’aucune recherche scientifique ou étude clinique ?...


Lynchage médiatique

Ce lundi, on m’a fait part d’un reportage diffusé au 19h30 de la RTS concernant le regain d’intérêt de la naturopathie durant la pandémie. Je me suis donc empressée de le regarder en pensant découvrir un reportage positif sur notre métier. Au lieu de cela, j’ai découvert un procès en sorcellerie agrémenté d’une chasse aux sorcières des temps modernes.


Le titre de la RTS donne le ton : « le recours aux naturopathes face au Covid-19 inquiète... » et pourtant ce n’est pas d’une naturopathe dont il s’agissait dans le reportage mais d’une mycothérapeute. Mais le journaliste n’en avait manifestement que faire et ce fut l’occasion de stigmatiser encore un peu plus notre profession en parlant de « charlatanisme » et de « dérives sectaires ».



Le diplôme fédéral de naturopathe


Non, les naturopathes correctement formés et qui travaillent avec le cœur ne jouent pas aux apprentis sorciers et ne sont pas des charlatans ! Il nous faut maintenant plus de 3000 heures d’études pour obtenir le diplôme fédéral de naturopathe et ainsi être reconnus comme professionnels de la santé.


En effet, la confédération et le SEFRI ont donné leur accord pour l’examen professionnel de naturopathe en 2015. Ce fut une véritable révolution dans le monde de la naturopathie qui peut désormais garantir une formation uniforme et de haute qualité et ainsi permettre aux naturopathes de s’intégrer dans le système de santé suisse. Pour ma part je dois m’inscrire l’année prochaine à l’examen fédéral au terme de mes 5 années de pratique.


Plus d’infos sur le nouveau diplôme fédéral de naturopathe : https://www.oda-am.ch/fileadmin/sites/oda/files/beruf/OdA%20Berufsbild%20AM%20150426_FR.pdf


Appel à témoignages

Que vous soyez étudiants en naturopathie, naturopathes, thérapeutes, patients ou utilisateurs de remèdes naturels, n’hésitez pas à partager votre histoire ou vos ressentis sur le sujet.


Et comme dit le philosophe Ralph Waldo Emerson « une mauvaise herbe est une plante dont on n’a pas encore trouvé les vertus ».



Prenez-soin de vous et au plaisir de vous lire en respectant les règles de politesse bien sûr. Merci d’avance.


Ruby Höldrich

Naturopathe et homéopathe agréée ASCA et RME

Centre Médical Viviscum

Rue des Communaux 4

1800 Vevey

www.mavitalite.net



Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square